Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherches philosophiques qui, inspirées par l'idée du neutre, vont au-delà du scepticisme vers une interprétation moderne et différentielle (historique et intemporelle) du devenir du principe de raison.

philosophie

Conche et Heidegger

Conche et Heidegger

1. Un extrait de Vivre et philosopher [1] : Albert Béguin parlait jadis [2] "d'un trait bien connu de l'esprit allemand : le refus de l'universel" (cela malgré Kant et d'autres), et d'un "épouvantable relativisme aboutissant à la glorification de tout...

En savoir plus

Peut-on rire de tout ?

Peut-on rire de tout ?

Charles Chaplin dans Limelight (1952). Cette photo est extraite du livre de Pierre Leprohon intitulé Charles Chaplin, Les Nouvelles éditions Debresse, 1957, p. 241. D'un point de vue global, donc forcément sérieux et abstrait, le rire semble être l'expression...

En savoir plus

Roland Barthes et le neutre

Roland Barthes et le neutre

Ces quelques réflexions renvoient à mon essai intitulé LE NEUTRE ET LA PENSÉE, L'Harmattan, Ouverture philosophique, (2009). 1. Déjouer les paradigmes a) Un paradigme impose violemment un sens qu'une recherche du neutre doit déjouer. - Le Sens est Le...

En savoir plus

La rose est-elle sans pourquoi ?

La rose est-elle sans pourquoi ?

Dans son livre, intitulé Cherubinischer Wandersmann, Angelus Silesius a écrit : "La rose est sans pourquoi, fleurit parce qu'elle fleurit, N'a souci d'elle même, ne désire être vue." Qu'en penser ? Dans un texte paru dans "Der Satz vom Gründ" en 1957,...

En savoir plus

De la kénocratie à la démocratie

De la kénocratie à la démocratie

Extraits du livre suivant : L'ubiquité et la permanence des rapports de pouvoir sont dues au fait qu'elles renvoient initialement à l'idée de puissance divine. En fait, soit le pouvoir actualise une puissance conforme à des nécessités naturelles, soit...

En savoir plus

La grâce de l'infini

La grâce de l'infini

Détail d'un tableau d'Elise PERRIN-DESTRAZ L'idée de la grâce renvoie à l'infini, et d'abord à l'infini de la Nature. Cet infini est un don que la Nature se fait à elle-même, un don où elle s'abandonne sans se perdre pour autant eu égard à la légèreté...

En savoir plus

Incertaines divagations

Incertaines divagations

Divaguer, pourquoi ? Peut-être parce que le hasard intervient souvent dans nos pensées les plus déterminées. C'est, pour Pascal, une évidence : "Hasard donne les pensées, et hasard les ôte ; point d'art pour conserver ni pour acquérir." (1) Quelle cause...

En savoir plus

Perspectivismes

Perspectivismes

Perspectivismes L'espace mental est flou, peu déterminé. En revanche, l'espace concrétisé par les œuvres d'art en peinture est multiple, bien codifié : optique lorsqu'il est lointain, tactile lorsqu'il est très rapproché... ou intellectualisé et multiple,...

En savoir plus

L'esprit neutre de l'enfance (De Bataille à Blake)

L'esprit neutre de l'enfance (De Bataille à Blake)

La poésie exprime-t-elle nécessaire ment, comme l'affirme Georges Bataille, la "pureté du Mal " (1)? Cette certitude paraît paradoxale, car l'idée simple de la pureté est habituellement associée à l'idée du Bien, c'est-à-dire à l'idée simple d'une valeur...

En savoir plus

La pensée du vide et l'hypothèse du neutre

La pensée du vide et l'hypothèse du neutre

L'écart qui se manifeste entre la simplicité originelle (supposée) de la Source infiniment créatrice de la Nature naturante et le devenir indéfiniment complexe et aléatoire de la Nature naturée ne peut être pensé qu'à partir d'une idée qui précède ces...

En savoir plus