Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherches philosophiques qui, inspirées par l'idée du neutre, vont au-delà du scepticisme vers une interprétation moderne et différentielle (historique et intemporelle) du devenir du principe de raison.

Bien vivre et philosopher

Bien vivre et philosopher

A  paraître prochainement chez

L'Harmattan

Bien vivre et philosopher

E. Index des auteurs cités

 

Adorno (Theodor W.), p.57.

Alain, p.72,114,   146,150.

Antelme (Robert), p.36.

Aristippe de Cyrène, p.38.

Aristote, p.57-59, 86, 91, 92, 107, 129, 146, 147, 150.

Aubenque (Pierre), p.91.

Bachelard (Gaston), p.11, 12, 16, 29, 32, 33, 38, 42, 43, 48, 59, 60, 65, 75, 87, 92, 109, 110, 113-115, 120, 121, 137, 138, 142-144, 151, 152.

Badiou (Alain), p.29.

Barthes (Roland), p.34, 35.

Bataille (Georges), p.30, 31.

Baudelaire (Charles), p.44, 55, 56, 66.

Benjamin (Walter), p.54, 55.

Bergson (Henri), p.108, 114, 123, 142, 149.

Blanchot (Maurice), p.17, 32-34, 36, 37, 40, 41, 56, 61, 75, 139, 140. 

Brochard (Victor), p.114.

Brun (Jean), p.147.

Buber (Martin), p.16, 126, 153.

Cézanne (Paul), p.22, 23, 67.

Chauviré (Christiane), p.76.

Conche (Marcel), p.49, 62, 95, 145.

Deleuze (Gilles), p.22, 23, 34, 52, 53, 81, 106-109, 122, 135.

Descartes (René), p.63, 84, 130.

Desjardin (A.), p.90.

Diderot (Denis), p.72, 146.

Engels (Friedrich), p.54, 56.

Fénelon (François), p.92.

Freud (Sigmund), p.28, 39, 66, 79, 88.

Galbraith (John Kenneth), p.44.

Goethe (Johann Wolfgang), p.75.

Hegel (G.W.F.), p. 8, 61, 66-70, 97, 106-108, 119, 123, 129, 130, 142.

Hersch (Jeanne), p.142.

Jankélévitch (Vladimir), p.14, 38, 149.

Kant (Emmanuel), p.20, 25, 34, 42, 60, 61, 123, 142, 146.

Klee (Paul), p.25, 114, 115, 122, 134.

Kofman (Sarah), p.55.

Lacan (Jacques), p.29, 30.

Lagneau (Jules), p.11, 15, 16, 85, 105, 111, 116, 130-133, 149, 150, 151, 152.

Levinas (Emmanuel), p.75, 126, 136, 139.

Lipps (Theodor), p.39.

Marcuse (Herbert), p.74.

Margolin (Jean-Claude), p.137.

Marx (Karl), p.45, 54.

Matisse (Henri), p.33.

Misrahi (Robert), p.118, 125, 126.

Monet (Claude), p.66, 70, 71.

Montaigne, p.85.

Montesquieu, p.63.

Nietzsche (Friedrich), p.8, 12, 17-22, 25, 33, 45, 50-54, 63-65, 71-74, 76-84, 90, 94-95, 97, 108, 117, 121-123, 125, 130, 134-136, 139, 143, 145-149, 151.

Novalis, p.21,141.

Pascal (Blaise), p.76, 115.

Pindare, p.76.

Platon, p.10, 27, 37, 89, 114, 129, 153.

Plotin, p.92, 93.

Proust (Marcel), p.75.

Redon (Odilon), p.115, 116.

Ribot (Théodule), p.9.

Rimbaud (Arthur), p.65.

Rousseau (Jean-Jacques), p.31, 44, 72, 148.

Schopenhauer (Arthur), p.88, 96.

Silesius (Angelus), p.147,148.

Socrate, p.78, 84, 133, 151-154.

Spinoza (Baruch), p.9, 11, 14, 26-28, 58, 59, 69, 79, 80, 85, 86, 97-106, 117-119, 124-126, 128, 132, 136, 145, 146, 147, 149, 154.

Tocqueville (Alexis de), p.46, 50, 51.

Verlaine, p.65.

Voltaire, p.44.

Wahrol (Andy), p.55.

Weil, (Éric), p.84, 85.

Weil (Simone), p.33.

Whitehead (Alfred North), p.119. 

Wittgenstein (Ludwig), p.22, 75, 76.

 

 

F. Table des matières

 

A. Prologue

a) Amour, vie et vérité (p.7)

b) Comment sortir de l'obscur et prendre conscience ?

c) La transversalité du plaisir : la jouissance, le bien-être, le bonheur, la béatitude et la félicité

 

B. Bien vivre pour philosopher

I. Première perspective critique : l'instinct, la sensation et la jouissance (p.17)

a) Nietzsche, instincts et vérités

b) Sentir

c) Une possible logique des sensations

d) Les modalités du plaisir

e) Jouir de la vie

f) L'impersonnelle jouissance sexuelle

g) La folle jouissance hors limite de la transgression

 

II. Critique de la douce passivité du bien-être (p.32)

01.  L'étrangeté naturelle du bien-être

a) Le vide de l'indifférence est nié par l'épreuve du bien-être

b) L'inconscience des besoins et la tendance indéfinie au bien-être

c) L'impossibilité du bien-être dans la survie

d) Les sensations légères du bien-être

e) De la sensation au sentiment euphémisé du bien-être vécu au quotidien

f) Le bien-être, naturel et innocent, des jeux de la rêverie

02. Comment le bien-être naturel est-il perverti par des normes sociales et économiques ? (p.44)

a) Le changement historique des valeurs

b) L'idéologie quantitative et inéquitable du bien-être dans la société de consommation

c) La perversion du bien-être par l'idéologie utilitariste qui promeut un individualisme narcissique

d) Des êtres collectifs abêtis par leur passion de posséder et enfermés dans le cocon marchandisé et inactif de leur bien-être 

e) Un bien-être sans aura où les œuvres d'art sont standardisées par un système économique qui remplace les originaux par des séries

f) De l'utilité vitale à celle de l'esprit

III. Les perspectives du bonheur et de la béatitude

01.  Comment le bonheur résiste-t-il au malheur ? (p.60)

a) Le bonheur comme dépassement du malheur

b) L'exubérance du bonheur

c) Les bonheurs mensongers de l'art idéaliste et le bonheur de peindre de Claude Monet

02. La subjectivité du bonheur (p.71)

a)  Des bonheurs singuliers

b) Le bonheur et la création incertaine de soi

c) L'intensité variable du bonheur dans l'amour

03. Divers bonheurs exemplaires (p.84)

a) Le bonheur des sages

b) Le bonheur dans le renoncement bouddhiste

c) Le bonheur de contempler

04. La béatitude (p.97)

a) La béatitude comme joie suprême et comme vertu chez Spinoza 

b) La béatitude naît d'un accord avec la perfection de la Nature

C. Philosopher pour mieux vivre

I. Des raisons multiples (p.105)

01. Les limites du négatif

a) La détermination négative

b) Le refus du négatif

c) Le dépassement du subjectif et de l'objectif

02. Des évidences subjectives (p.110)

a)  Une sérénité subjective

b)  Vers de sereines pensées plutôt claires  

03. Des certitudes provisoires (p.115)

a) La certitude procure une brève joie de vivre

b) Des  pensées distinctes et en devenir

II. La liberté créatrice

01. La liberté dans la nécessité (p.119)

a) Créer ses propres perspectives pour mieux vivre

b) Philosopher librement dans l'amour de la nécessité

c) Créer des libertés solidaires

02. Créer ses propres dépassements (p.129)

a)  Quelles libérations intellectuelles pour mieux vivre ?

b) L'amour de la vérité et de la perfection

c) Créer une ouverture de sa vie sur l'infini

d) La pensée philosophique crée des moments de félicité

 

D. Épilogue (p.141)

 

a) Le philosophe solitaire s'étonne, médite et transfigure les banalités

b) La lumineuse vertu du philosophe

c) Bien vivre pour philosopher et philosopher pour mieux vivre

 

E. Index des auteurs cités (p.155)

 

F. Table des matières (p.157)

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
claude stéphane perrin

Claude Stéphane PERRIN. Professeur de philosophie à la retraite, j'écris et je lis en méditant sur le problème de la non-violence, notamment à partir d'une idée non indifférente et non nihiliste du neutre .
Voir le profil de claude stéphane perrin sur le portail Overblog

Commenter cet article