Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Claude Stéphane PERRIN

Recherches philosophiques qui, inspirées par l'idée du neutre, vont au-delà du scepticisme vers une interprétation moderne (historique et intemporelle) du principe de raison.

Jacob Boehme et les anges de la Lumière

img041.jpg

 

Claude Stéphane PERRIN

 

Jacob Boehme et les anges de la Lumière

 

 

 

    La parole de l'Ange vaut toutes les preuves dès lors qu'elle s'inscrit, comme chez le théosophe Jacob Boehme, dans un discours cohérent que seul un cœur purifié de tous les faux désirs peut révéler. Pourquoi ? Assurément parce que ce discours va alors puiser sa parole dans la source indéterminée de la libre volonté divine, dans l'Unité originelle et substantielle de Dieu qui précède toutes les déterminations, y compris la multiplicité infinie des formes et des couleurs du monde. Cette source divine lumineuse est un Ungrund, un fondement sans-fond, un néant dynamique qui se nie comme néant, un non-être en quelque sorte, un feu éternel plutôt, puisque "rien n'est vide"  (1 § 11)…    

   Dans cet esprit, l'homme, en tant qu'image ou reflet de Dieu, ne voit pas les anges qui sont des créatures isolées du Verbe et de l'Esprit révélés de Dieu. Pour Boehme, penseur gnostique, les anges sont en fait, "en tant que formes tendant à l'énergie du feu"(1 § 29), les instruments dociles de Celui qui ne se meut qu'en lui-même, dans la joie qu'il a de lui-même, dans le mouvement ininterrompu de sa volonté. Dieu transmet ainsi précisément, par l'intermédiaire de leurs lumineuses flammes qui ne voient pas les ténèbres, comment l'homme devrait renaître en son cœur pour accéder à son royaume éternel : "Cet homme nouveau tue journellement la concupiscence de la chair et grâce à la force divine transforme le monde, c'est-à-dire la vie extérieure en ciel, et le ciel, c'est-à-dire le monde intérieur et spirituel, en monde visible, en sorte que Dieu devient homme et que l'homme devient Dieu… " (2, § 9)

_______________________________________________

 

 

1. Boehme (Jacob), Mysterium Magnum, Éditions d'aujourd'hui,  Les introuvables, 1978, tome 1, huitième chapitre.

2.  Boehme (Jacob), Mysterium Magnum, Éditions d'aujourd'hui,  Les introuvables, 1978, tome 4, p. 507.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

claude stéphane perrin

Claude Stéphane PERRIN. Professeur de philosophie à la retraite, j'écris et je lis en méditant sur le problème de la non-violence, notamment à partir d'une idée non indifférente et non nihiliste du neutre .
Voir le profil de claude stéphane perrin sur le portail Overblog

Commenter cet article