Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Claude Stéphane PERRIN

Recherches philosophiques qui, inspirées par l'idée du neutre, vont au-delà du scepticisme vers une interprétation moderne (historique et intemporelle) du principe de raison.

Bachelard et la liberté

Détail d'une photographie des archives Pontigny-Cerisy (1939) reproduite p.96 du livre de Pierre Quillet intitulé Bachelard, Seghers, 1964.

Détail d'une photographie des archives Pontigny-Cerisy (1939) reproduite p.96 du livre de Pierre Quillet intitulé Bachelard, Seghers, 1964.

Liberté : "Tout au contraire, une pensée réfléchie est, par définition, une pensée à deux temps, une pensée qui, dans un deuxième temps, contrôle une pensée adventice (…) Le dualisme du secret et du manifeste – c'est un dualisme essentiel – est donc un fait particulièrement net dans le domaine de la pensée réfléchie. Il peut même servir de signe pour une pensée bien assumée, sinon bien faite. C'est seulement quand ce dualisme est institué en pleine maîtrise que l'esprit possède la liberté de penser. On ne peut penser librement que si l'on a la faculté de cacher absolument sa pensée." [1]

"Dès qu'on le libère (l'esprit), et dans la proportion où on le libère, on s'aperçoit qu'il reçoit mille incidents, que la ligne de son rêve se brise en mille segments suspendus à mille sommets. L'esprit, dans son œuvre de connaissance, se présente comme une file d'instants nettement séparés."[2]

"La dialectique hégélienne nous place, en effet, devant une dialectique a priori, devant une dialectique où la liberté d'esprit est trop inconditionnée, trop désertique. Elle peut conduire peut-être à une morale et à une politique générales. Elle ne peut conduire à un exercice quotidien des libertés d'esprit, détaillées et renaissantes. Elle correspond à ces sociétés sans vie où l'on est libre de tout faire, mais où l'on n'a rien à faire. Alors, on est libre de penser, mais on n'a rien à penser."[3]

 

[1] Bachelard, Le Rationalisme appliqué, Puf, 1949, p. 66.

[2] Bachelard, L'Intuition de l'instant, Gonthier- Médiations, 1973, p.19.

[3] Bachelard, L'Engagement rationaliste, PUF, 1972, p.7.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

claude stéphane perrin

Claude Stéphane PERRIN. Professeur de philosophie à la retraite, j'écris et je lis en méditant sur le problème de la non-violence, notamment à partir d'une idée non indifférente et non nihiliste du neutre .
Voir le profil de claude stéphane perrin sur le portail Overblog

Commenter cet article