Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Claude Stéphane PERRIN

Recherches philosophiques qui, inspirées par l'idée du neutre, vont au-delà du scepticisme vers une interprétation moderne (historique et intemporelle) du principe de raison.

Deux interprétations des Trois philosophes de Giorgione

Reconstitution de la première version des Trois philosophes par un dessin de Fulvia Donati.

Reconstitution de la première version des Trois philosophes par un dessin de Fulvia Donati.

Dans son livre intitulé L'Invention d'un tableau, Salvatore Settis a écrit : "Carl von Lützow cite une lettre de Hubert Janitschek qui voyait dans le tableau : les trois âges du savoir humain. Le vieillard représenterait ainsi la philosophie antique (probablement Aristote), le personnage central, la philosophie médiévale (probablement un Arabe, Avéroès ou Avicenne), le plus jeune, la philosophie de la Renaissance." Minuit, 1978, p. 26.

Giorgione, Les Trois philosophes, 1508, huile sur toile, 123 cm x 144 cm, Vienne, Kunsthistorisches Museum.

Giorgione, Les Trois philosophes, 1508, huile sur toile, 123 cm x 144 cm, Vienne, Kunsthistorisches Museum.

Cependant, selon Galienne Francastel, Les Trois philosophes figureraient une querelle d’écoles, une querelle entre les tenants de l’aristotélisme universitaire (représentés par le personnage central selon la tradition des commentateurs arabes), les néo-aristotéliciens, humanistes, qui interpréteraient Aristote à partir des textes grecs (représentés par l’homme plus âgé qui tient un papyrus entre ses mains), et un troisième personnage, plus jeune, qui tourne le dos au deux premiers pour s’absorber dans la contemplation (ou l'observation) de la caverne, caverne qui serait une possible métaphore de la Nature.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

claude stéphane perrin

Claude Stéphane PERRIN. Professeur de philosophie à la retraite, j'écris et je lis en méditant sur le problème de la non-violence, notamment à partir d'une idée non indifférente et non nihiliste du neutre .
Voir le profil de claude stéphane perrin sur le portail Overblog

Commenter cet article