Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Claude Stéphane PERRIN

Recherches philosophiques qui, inspirées par l'idée du neutre, vont au-delà du scepticisme vers une interprétation moderne (historique et intemporelle) du principe de raison.

Paul Klee et la création

Paul Klee, Lorsque Dieu songea à créer les plantes (Als Gott sich mit der Erschaflung der Pflanzen trug), 1913. Plume, pinceau et aquarelle sur papier sur carton, 15 x 21,5 cm. Eva-Maria W. Worthington Gallery, Inc., Chicago. Cette œuvre a été reproduite p. 79 du livre intitulé Paul Klee vie et œuvre, Hazan et Zentrum Paul Klee, Berne, 2012.

Paul Klee, Lorsque Dieu songea à créer les plantes (Als Gott sich mit der Erschaflung der Pflanzen trug), 1913. Plume, pinceau et aquarelle sur papier sur carton, 15 x 21,5 cm. Eva-Maria W. Worthington Gallery, Inc., Chicago. Cette œuvre a été reproduite p. 79 du livre intitulé Paul Klee vie et œuvre, Hazan et Zentrum Paul Klee, Berne, 2012.

 

- "La force créatrice échappe à toute dénomination, elle reste en dernière analyse un mystère indicible." [1]  

 

-  "La création comme genèse (…) une durée continuée."[2]

 

-  "J'occupe un point reculé, originel de la Création, à partir duquel je présuppose des formules propres à l'homme, à l'animal, au végétal, au minéral et aux éléments, à l'ensemble des forces cycliques. Des milliers de questions cessent comme si elles étaient résolues. Là ni doctrine ni hérésie. Les possibilités sont infinies et la foi en elles vit, en moi, créatrice." [3]

 

-  "La création vit en tant que genèse sous la visible surface de l'œuvre. C'est là ce que voient rétrospectivement toutes les natures spirituelles, mais perspectivement (dans l'avenir) rien que les natures créatrices." [4] 

 

- "Son progrès (de l'artiste) dans l'observation et la vision de la nature le fait accéder peu à peu à une vision philosophique de l'univers qui lui permet de créer librement des formes abstraites. Dépassant le schématisme de ce qui est trop voulu, ces formes atteignent à un nouveau naturel, le naturel de l'œuvre. L'artiste crée ainsi des œuvres, ou participe à la création d'œuvres, qui sont à l'image de l'œuvre de Dieu."[5]

 

- "L'art est un symbole de la Création. Dieu ne se soucia point des stades fortuitement actuels." [6]

 

[1] Klee (Paul), Théorie de l’art moderne, Philosophie de la création, Médiations-Gonthier, 1964, p.57.

[2] Klee (Paul), Théorie de l’art moderne, De l'art moderne, pp.28, 29.

[3] Klee (Paul), Journal. Paris, Grasset, 2004, p.340.

[4] Klee (Paul), Journal. Paris, p.325.

[5] Klee (Paul), Théorie de l’art moderne, Voies diverses, Gonthier, Médiations, p.46.

[6] Klee (Paul), Journal. Paris, Grasset, 2004, p.340.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

claude stéphane perrin

Claude Stéphane PERRIN. Professeur de philosophie à la retraite, j'écris et je lis en méditant sur le problème de la non-violence, notamment à partir d'une idée non indifférente et non nihiliste du neutre .
Voir le profil de claude stéphane perrin sur le portail Overblog

Commenter cet article