Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Claude Stéphane PERRIN

Recherches philosophiques qui, inspirées par l'idée du neutre, vont au-delà du scepticisme vers une interprétation moderne et différentielle (historique et intemporelle) du devenir du principe de raison.

Nietzsche et le simple

Nietzsche et le simple

Nietzsche et le simple.

Deux citations nous donnent à penser que la falsification de la simplification n'empêche pas le philosophe de viser tout de même le simple, c'est-à-dire ce qui lui permet de penser la dangereuse fusion du simple et du complexe ; car cette fusion qui inspire à la fois sa sagesse et sa folie, la présence d'un instant éphémère et son retour, est supposée à l'œuvre (donc déterminante, fatale) dans l'inconnaissable Nature, cette dernière déployant sa volonté de puissance, c'est-à-dire sa volonté de création infinie.

"Nous simplifions les phénomènes réels et extrêmement complexes qui composent la pensée (….) C'est le chef-d'œuvre de falsification qui permet ce qu'on appelle la connaissance ou l'expérience." (La Volonté de puissance, Gallimard, t. I. 2, § 289).

"Se rendre maître du chaos intérieur, forcer son propre chaos à prendre forme; agir de façon logique, simple, catégorique, mathéma­tique, se faire loi, voilà la grande ambition."(La Volonté de puissance, Gallimard, t. II. 4. § 450).

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

claude stéphane perrin

Claude Stéphane PERRIN. Professeur de philosophie à la retraite, j'écris et je lis en méditant sur le problème de la non-violence, notamment à partir d'une idée non indifférente et non nihiliste du neutre .
Voir le profil de claude stéphane perrin sur le portail Overblog

Commenter cet article